Salle De Mes Futures Vid Os

L'autobiographie de noureev enfin traduite La communication de la citroën ami 1

La sélection favorise (et résiste) à la préservation du génotype seulement par l'intermédiaire de. En raison de cela est mis en relief deux issues de l'action de la sélection : la sélection positive (la préservation "utile" et la sélection négative ( "nuisible". Ainsi, la sélection est un procès dirigé, le pivot de l'évolution.

Nous marquerons deux circonstances. Premièrement, la fréquence des allèles ne se trouve pas d'habitude dans l'état, répondant à l'équilibre entre les mutations directes et inverses, c'est pourquoi ils sont influencés par d'autres procès (par exemple, la sélection). Deuxièmement, en présence des mutations directes et inverses du changement des fréquences des allèles se passent, que dans le cas où les mutations vont seulement dans une direction, combien de mutations inverses compensent partiellement le changement de la fréquence des allèles à la suite des mutations directes. Cela prouve encore une fois que pour cela que les mutations amèneraient eux-mêmes au changement un peu considérable des fréquences des allèles, on demande beaucoup de temps.

Directement nous observons seulement, et non les génotypes ou les gènes. La variabilité de l'héritage génétique peut être décrite ou les fréquences des gènes, ou les fréquences des génotypes. Si nous connaissons le rapport entre les génotypes et correspondant à eux, selon les fréquences observé nous pouvons compter les fréquences des génotypes correspondants.

À titre de la mesure quantitative de la sélection on utilise l'accommodation relative (appelé aussi sélectif, ou la signification adaptive). L'accommodation est la mesure de l'efficacité de la multiplication du génotype donné, la mesure de son dépôt dans la génération suivante.

Les particularités de l'existence de l'organisme à de divers degrés du cycle peuvent exercer l'influence sur son succès reproductif définissant la direction de la sélection, donc, sur l'accommodation des génotypes. Ces particularités se font sentir sur, la vitesse du développement, le succès de l'accouplement, la fécondité etc., i.e. les valeurs appelées comme les composants de l'accommodation. Les composants les plus importants sont et la fécondité. D'autres composants peuvent être examinés indépendamment ou faire partie à deux essentiels.

Nous introduirons la notion le coefficient de la sélection S, W = 1 – S. S est proportionnelle à la réduction de la reproduction du génotype en comparaison de neutre, l'accommodation de qui est acceptée conventionnellement à l'unité. Pour les signes neutres S = 1, pour neutre – S =

L'évolution on peut examiner comme le procès. D'une part. Apparaissent les mutations et – les procès déterminant la variabilité génétique; d'autre part, on observe la dérive des gènes et la sélection – les procès, au moyen de qui les changements génétiques sont transmis de génération en génération.

Une forme intéressante les croisements est représentée par l'inbreeding, quand le croisement entre les individus de parenté se passe plus souvent, que l'on pourrait attendre à la base du croisement accidentel. La modicité dans le choix du partenaire amène à ce qu'un individu avoir se rencontrer deux identique du gène, ayant total les origines.

La fréquence de l'occurrence – 1 : 70 Est les hommes avec par l'apparence, de grande taille, les organes génitaux sont non développés (en rapport avec la synthèse baissée, infécond, l'intelligence est un peu plus basse que la norme.

Les mutations peuvent se passer et dans le sens inverse, aux frais de quoi il y a une compensation et la préservation de la variété génétique. Si Et modifie à et à la vitesse d'U, et et modifie à l'inverse à Et à la vitesse de V, alors les fréquences d'équilibre des allèles seront égales